Randonnée hivernale aux pieds des Aravis

le 1 mars 2017 dans Voyages, # # #

Sallanches, la vallée de l’Arve, les Aravis… ce fût notre terrain de jeu pendant une semaine en février. Je vous propose donc un compte rendu d’une rando à la journée réalisée jusqu’au chalet de Mayères, aux pieds du massif des Quatres Têtes. La rando démarre aux alentours de 900m d’altitude, non loin de la route de Doran où nous avons pu séjourner pendant une semaine dans un chalet avec vue sur la vallée de l’Arve et le Mont Blanc. Ce parcours est praticable en raquette ou en ski de rando.

Massif Mont Blanc
Les Aravis, véritable balcon du Mont Blanc, une vue à couper le souffle

 

Point météo / sécurité

Tout d’abord, sachez que la météo est très changeante comme dans tous les secteurs de moyenne montagne. Vous pouvez très bien évoluer sur un terrain sec en début de randonnée, sortir d’une forêt à l’abri et vous retrouver dans 50cm de poudreuse. Pensez donc à vous équiper en conséquence, autant en vêtements chauds et imperméables qu’en matériel. Les températures oscillaient entre -4 et 0° lors de la semaine. J’ai réalisé cette rando avec des raquettes, sans celles-ci la progression aurait été très compliquée par endroit avec un cumul de neige important à partir de 1400m dans certaines zones.

Evitez également les zones avec des pentes importantes si vous évoluez sous les Quatres Têtes après les chalets de Mayères et qu’il a neigé récemment afin d’éviter tout risque de coulée. Enfin, même si la zone n’est pas très étendue, je vous conseille bien entendu d’emporter une carte papier (IGN 3430ET La Clusaz / Grand-Bornand) ou une version numérique via les applications tel IGN ou Viewranger. J’utilise cette dernière avec des cartes Opencyclemap téléchargées en mode hors connexion. Une sécurité non négligeable quand vous êtes perdus en plein brouillard.

 


Un départ dans la forêt, à l’abri des intempéries.

 

Accès au site

Concernant l’accès en voiture, on prend beaucoup d’altitude en peu de kilomètres, les routes sont donc très pentues sur les hauteurs de Sallanches. N’oubliez pas vos chaînes avant de monter, même si le temps paraît calme. J’ai vu pas mal de touristes bloqués sur le bord de la route pour accéder à la petite station de ski de Cordon par exemple.

Si vous venez en voiture depuis Sallanches, vous pourrez vous garer sur le parking du Burzier (au bout de la route de Doran), ou comme moi, partir depuis la route de Bardet (un sentier traverse la route de Bardet, sur la gauche lors de la montée, peu après un petit torrent. Celui-ci est balisé.

 


Sallanches en contre bas et le dôme du Mont Blanc en face de nous

 

Le plan


Plan extrait d’une carte Opencyclemap.

 

Le parcours

La rando démarre à 900m d’altitude sur la route de Bardet où vous emprunterez un sentier en zigzag menant aux dernières habitations en traversant une forêt de mélèzes. Puis, dirigez vous vers le nord en direction de Deramay, un ensemble de chalets, logé entre deux espaces boisés.

 




Finalement, il neige !

 

Ensuite vous aurez le choix entre suivre un sentier sur la gauche ou sur la droite. Prenez à droite et suivez la rivière, traversez la forêt jusqu’à apercevoir une clairière. Montez dans la zone dégagée et vous serez alors sur le chemin 4×4 praticable en été.

 

Refuge du Tornieux
Les Quatres Têtes
Les Quatres Têtes et le refuge du Tornieux, fermé pendant notre passage.

 

Il ne vous reste plus qu’à suivre ce chemin (peu visible lors de mon passage car le refuge n’était pas ouvert) en direction du sud-ouest. Vous passerez alors à coté du refuge du Tornieux. Il ne vous reste plus qu’à monter une longue bute dégagée en direction des Quatres Têtes qui culminent à 2300m pour accéder au point final de notre rando à 1600m : le chalet de Mayères et son altisurface permettant aux avions d’atterrir pendant l’été.

 


Un chalet à côté de la piste d’atterrissage.

 

Vous avez la possibilité de continuer vers le Doigt Cassé si la météo le permet. De mon côté la visibilité était nulle une fois arrivé au chalet.

De nombreuses variantes sont possibles en suivant les différents sentiers sur la carte Opencyclemap ou les panneaux présents sur place, la zone est plutôt bien balisée (marques jaunes et rouges et panneaux en bois). En ski de rando, une belle descente à travers les alpages est possible, vous pouvez également suivre le chemin 4×4 jusqu’au Burzier pour le retour.

Pour conclure

C’est fini pour ce topo, je vous conseille particulièrement cet endroit si vous souhaitez découvrir la région au calme, loin de l’agitation des stations. Une autre belle rando est réalisable sur le versant nord, en passant par les chalets de Doran. Malheureusement, la météo très capricieuse n’a pas permis de m’y rendre pendant cette semaine.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *