GR221 : Trek sur l’île de Palma de Majorque

le 7 mai 2017 dans Voyages, # #

Nous nous sommes rendus à Palma fin avril 2017 afin de réaliser un trek d’un peu plus de 80 kilomètres en autonomie dans la Serra de Tramuntana, une chaîne de montagne dont le sommet culmine à 1 445m. Cette randonnée aussi appelée route de la pierre sèche passe par d’anciens chemins de commerce à flanc de montagne. Le parcours est situé sur la partie ouest de l’île et il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le printemps est la période idéale pour marcher dans cette région : ni trop chaud, ni trop froid avec des températures moyennes de 22 degrés l’après-midi. Entre mer et montagne, dans un paysage traversant garrigue, champs d’oliviers, arbres fruitiers et de charmants villages, découvrez en image ce trek accessible à tous.

GR221 - Route de la pierre sèche

La trace GPS est disponible en téléchargement en cliquant ici pour le format KML et là pour le format GPX.

 

Des conditions idéales

Le GR221 comporte un tracé balisé d’un peu plus de 80km en 5 étapes entre les villes de Valldemossa et Pollenca. Il est également possible d’allonger le trek d’une ou deux journées en partant d’Andratx. Les billets d’avion sont en général peu chers, nous avons trouvé des billets partant de la Belgique pour 120€ aller/retour via la compagnie TUI Fly. Le dénivelé n’est pas extrême, les conditions météo sont en général favorables et le chemin (presque) toujours balisé, ce qui en fait un trek idéal pour débuter. Il faudra être attentif car le balisage peu parfois se résumer à un arbre mort placé au milieu d’un chemin indiquant qu’il ne faut pas l’emprunter et tourner. Il y a très peu de balises indiquants les prochains points de passage avec le temps de marche comme en France.

Pour accéder à Valdemossa et démarrer le trek, prenez la navette aéroport (ligne 1 pour 5€, un passage tous les 15 minutes) puis le bus 210 vers Valdemossa qui démarre dans le sous sol de la station intermodale de Palma, sous la Plaza Espana (moins de 2€ par trajet). Le retour depuis Port Soller au nord de l’île vers Palma ne vous coûtera que 5€ pour une heure de bus.

Attention aux réserves d’eau

Le seul point qui peut poser problème concerne le réapprovisionnement en eau. Il y a très peu de rivières et de sources, surtout sur les premières étapes. Il faudra donc acheter de l’eau en bouteille ou se ravitailler aux fontaines des villages. La situation s’arrange un peu une fois Soller passé, d’ailleurs le trek passe par une énorme retenue d’eau et un barrage qui alimente toute la vallée : le lac de Cuber. Nous marchions avec une réserve de 3L d’eau quotidienne pour deux personnes.

 

GR221 - Palma
GR221 - Palma

 

Nuits en refuge ou en bivouac ?

Chaque étape est ponctuée par un refuge dans lequel vous pouvez dormir en dortoir en prenant soin de bien réserver votre place à l’avance, sachant que le parcours est très fréquenté. Comptez 12 euros par personne pour une nuit en dortoir avec douche. Il n’y a pas de possibilité de planter votre tente à proximité des refuges (malgré ce qui est indiqué sur certains panneaux d’information…) c’est pourquoi nous avons choisis de dormir en bivouac en nous éloignant un peu. De nombreux lieux isolés sont propices à l’installation d’une tente, le bivouac n’est normalement pas autorisé mais il est tout de même toléré par les autorités.

A noter qu’il n’est pas possible d’acheter de la nourriture dans les refuges à part le repas du soir et le petit déjeuner en formule (5€ le petit dej’). Ce n’est pas dans les refuges que vous pourrez refaire le plein de provisions entre deux étapes, dommage… le GR passe toutefois par quelques villages ou il sera possible de faire des courses pour optimiser le poids de votre sac. Les randonneurs qui ne séjourne pas au refuge peuvent par contre profiter d’une douche pour 3€.

 

GR221 - Palma
GR221 - Palma

 

Un patrimoine exceptionnel

Le GR221 ce n’est pas seulement de superbes montagnes, c’est aussi la traversé de villages classés : Valldemossa, Deià, Soller, le sanctuaire de Lucc et Pollenca. Chaque village est différent et implanté dans un écrin de verdure. De quoi y flâner quelques minutes et faire varier les paysages que vous rencontrerez pendant votre séjour. Ne ratez pas le beau jardin derrière la chartreuse royale Reial Cartoixa à Valldemossa, la cathédrale de Soller ainsi que les belles ruelles en pente du centre de Deià.

 

GR221 - Palma

 

Le GR emprunte de nombreuse terrasses taillées à travers la montagne par l’homme sur lesquels sont plantés des oliviers et des vignes. Nous avons aussi croisé de nombreux abris, fours en pierre et puits à neige qui servait à l’époque à fabriquer de la glace. La façon dont l’homme a façonné ce paysage est impressionnante mais parait naturelle et bien intégrée au paysage.

Si vous faites ce trek, vous serez sans doute étonné par le nombre de cyclistes, surtout Allemands, que vous croiserez sur l’île. Il y a plus de vélos que de voitures ! Il faut dire qu’avec ses nombreuses montées, l’ouest de l’île est un terrain de jeu idéal pour eux.

 

GR221 - Palma
GR221 - Palma

 

Le matériel à emporter

J’ai globalement emporté le même matériel que lors de mon trek autour du Ruan, des chaussures de randonnées hautes ne sont toutefois pas forcement nécessaires, le terrain est plutôt « roulant » malgré quelques zones accidentées. Des passages plus techniques sont présents si vous passez par les variantes. Nous avons croisé beaucoup de traileur dont certains faisaient le GR en entier, en baskets et avec un sac de trail réduit au minimum. Une façon plus légère de voir le GR221 qui doit être tout aussi agréable.

Pensez à prendre des vêtements chauds car les nuits sont fraiches au printemps avec 6° au réveil. J’ai pris avec moi la doudoune Full Down de chez Decathlon qui m’a bien été utile, très légère (240gr) et compressible, elle remplace avec brio un polaire bien plus lourd et moins respirant. J’ai également changé mon tapis de sol pour un Forclaz Air, bien plus compact et léger que mon matelas précédent (1,5L de volume pour 550gr) et j’en suis très satisfait.

Côté combustible vous trouverez facilement une recharge de gaz en centre ville de Palma dans la boutique Es refugi de montanya, ils ont beaucoup de matériel spécialisé et des cartouches de gaz MSR à visser dans différents formats. La boutique est située à 10 minutes de la Plaza Espana. Il y a aussi un Decathlon mais il est éloigné du centre, pas pratique pour les randonneurs.

Conclusion

Pour conclure, je dirai que ce trek est idéal pour débuter, avec des paysages très variés : mer, montagne, traversées de villages et un patrimoine culturel important et bien conservé. En fin de trek, n’hésitez pas à prendre une ou deux journées supplémentaires pour découvrir la vieille ville d’Alcudia et ses remparts mais aussi le centre de Palma et sa magnifique cathédrale.

 

L’album photo complet sur Flickr

GR221 - Palma



6 réponses à “GR221 : Trek sur l’île de Palma de Majorque”

  1. Francis dit :

    Bonjour,

    Merci pour toutes ces informations et ces belles photos, ça donne envie.
    Nous partons d’ici 3 semaines avec un ami et la question du bivouac me taraude : le bivouac est-il vraiment toléré ? les endroits pour bivouaquer sont-ils si nombreux que ça ? On lit un peu tout et son contraire sur le net, certains disent que c’est facile, d’autres disent que c’est complexe de trouver un endroit pour poser sa tente car propriétés privés partout, une personne a du payer une amende par exemple. Qu’en pensez-vous ? Je suis preneur de votre parcours et des endroits où vous avez bivouaquer…
    En vous remerciant par avance,

    Bien à vous,

    • Jérémy Gadomski dit :

      Bonjour Francis,

      La plupart des randonneurs dorment dans les refuges. Cependant, les services y sont plutôt limités en comparaison avec les refuges présents en France : pas ou peu de possibilité de se restaurer en étant de passage. Par contre, nous avons pu prendre une douche au Refugi de Muleta à Sóller sans y dormir pour environ 3 euros.

      C’est pourquoi nous avons décidé de faire l’ensemble du parcours en bivouac et nous n’avons pas rencontré de problème sauf peut-être pour la nuit juste après la dernière étape, nous étions sur la côte au nord de l’île en zone urbaine (il vaut mieux y prévoir un hébergement ou faire en sorte d’y passer en journée et repartir vers Palma).

      Nous avons dormi sur les hauteurs de Valldemossa avant la descente vers Deia, sur la côte à 10 minutes du refuge de Soller avec une superbe vue mer, à côté du lac formé par le barrage de Cuber, sur une terrasse en forêt près du Puig de Tossal Verde, au camping de Lluc (camping municipal vraiment pas cher, avec de nombreux emplacements mais le sol y est très dur et poussiéreux, pas l’idéal pour la tente) et sur une plage d’Alcudia cachés dans les dunes en compagnie des moustiques…

      Je vous enverrai un mail demain avec une carte et les lieux de bivouac.

      Bon préparatifs pour votre rando 😉

  2. Laurie dit :

    Bonjour Jérémy,

    Tout d’abord merci pour ce joli blog ! Très agréable à lire, et de superbes photos, c’est top de pouvoir préparer un trek avec de bons sites comme le tiens 🙂

    Une petite question moi aussi sur le bivouac : nous avons lu sur certains récits qu’il y a des « cabanes » aux départs du GR221 (notamment à Valldemossa) de façon à vérifier que les randonneurs qui s’aventurent sur le sentier ont bien réservé leur nuit en refuge (de façon à ne pas envenimer la situation avec les propriétaires terriens à cause des bivouaqueurs, et pour limiter l’affluence sur le chemin). Avez-vous croisé ce genre de cabanes ? Aviez-vous réservé à minima une nuit en refuge pour pouvoir passer ?
    Partant à la mi-Mai, nous nous lançons dans les préparatifs du trek, je serais également bien preneuse de la carte et lieux de bivouac que vous avez pu envoyer à Francis précédemment svp 🙂 !

    Bonne soirée !

    • Jérémy Gadomski dit :

      Bonsoir Laurie, merci ça me fait plaisir 😉

      Voici le lien pour consulter la carte, tu peux cliquer sur les icônes il y a un court descriptif pour chaque bivouac : https://goo.gl/UGghCA

      Nous n’avions réservé aucun refuge. J’avais aussi entendu parler de la cabane avec un garde mais il me semble qu’elle est présente à Esporles. Nous n’avons pas fait cette étape car nous sommes partis de Valldemossa et aucun garde en vu.

      N’hésitez pas à prendre un peu de temps pour visiter chaque village, ils valent vraiment le coup d’œil. Je te conseille de trouver un hébergement pour l’arrivée quand même, soit au refuge de Pollença (pas très bien noté d’après les commentaires que j’ai pu lire), ou mieux, sur la côte à Port Pollença ou Port Alcudia, on trouve facilement les horaires des bus sur internet, les remparts de la vieille ville d’Alcudia sont sympas à découvrir.

      • Marion G dit :

        Bonjour Jérémy,

        Nous partons pour faire le GR ce w-e. La carte avec les emplacements de vos bivouacs m’intéresse beaucoup mais malheureusement j’ai l’impression que le lien n’existe plus! Est-il possible de remettre le lien?! Merci beaucoup pour ton article très agréable à lire. Ça promet de beaux moments en perspective (si le temps est clément!)

        MARION

        • chtigad62 dit :

          Bonjour Marion, en effet le lien est mort, je ne sais pas pourquoi, Google a supprimé ma carte, pas moyen de la retrouver sur mon compte… Globalement c’est assez facile de trouver des lieux de bivouac ne t’inquiètes pas trop pour ça. Au barrage de Cuber tu pourras passer les barrières qui longe le lac et dormir pas très loin. Dans les zones de forêt tu pourras dormir sur les terrasses aménagées. Près du port de Soler on a réussi à dormir sur la côte non loin du refuge… pense juste à chercher ton bivouac bien avant la tombée de la nuit. Bonne rando !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *